top of page
  • Writer's pictureMaxence Longle

L'étude et la protection des baleines : un défi colossal (3/3)


Nous avons vu dans le dernier billet que les biologistes doivent redoubler de créativité pour suivre et comprendre les baleines, et que les caractéristiques uniques de ces animaux sociaux, sensibles et intelligents les rendent vulnérables aux perturbations de leur habitat. Mais quels sont les enjeux particuliers que soulève la conservation des cétacés?  

À l'échelle individuelle, même si l'on souhaite déployer des moyens exceptionnels dans des situations d'urgence, il est extrêmement difficile de sauver un grand cétacé. L'anesthésie est très risquée car les mammifères marins respirent de l'air comme nous et peuvent se noyer s'ils perdent conscience dans l'eau. Le sauvetage d'une baleine empêtrée dans un engin de pêche est une entreprise dangereuse qui doit être confiée à des experts, car l'animal peut paniquer et tenter de se défendre. Il y a donc peu d'options pour aider les baleines échouées ou celles qui se perdent, comme les trois baleines qui ont malheureusement été observées autour de Montréal ces dernières années. Cette difficulté à manipuler les individus complique également les efforts de conservation de certaines populations en danger critique d'extinction, comme les dauphins de Baiji, aujourd'hui disparus, ou les marsouins du Pacifique(vaquitas), eux aussi au bord de l'extinction. Ces petits cétacés qui auraient pu techniquement être transportés hors d'un environnement dangereux et tenter de se reproduire en captivité réagissent très mal au stress de la manipulation et du transport, ce qui a rendu les interventions impossibles.


Pour assurer la protection des cétacés, il est nécessaire d'entreprendre des actions de conservation hors du commun, à une très grande échelle spatiale et temporelle. Les défis posés par l'étude des baleines, leur vulnérabilité et la multitude de menaces qui pèsent sur elles peuvent parfois sembler insurmontables. Pourtant, chaque action entreprise pour les protéger aura un impact majeur sur une multitude d'autres espèces et sur les cycles écologiques à l'échelle mondiale, y compris la séquestration du carbone.


En effet, réduire les pollutions plastiques, chimiques et sonores, apaiser le trafic maritime et limiter le changement climatique permet de protéger non seulement les baleines, mais aussi des écosystèmes entiers et des espèces moins connues et moins charismatiques. Ainsi, les baleines ne sont pas seulement des espèces sentinelles, dont la santé reflète celle de leur environnement, mais aussi des espèces parapluies, dont le charisme encourage la protection de leur habitat et des autres formes de vie qui en dépendent. Il faut avoir le courage d'agir pour la conservation des mammifères marins, car les actions cumulées en ce sens seront précieuses à long terme pour la vitalité de l'ensemble des océans.


La conservation des baleines n'est pas une action ponctuelle et ne peut jamais être considérée comme une affaire réglée : c'est une bataille permanente qui doit être constamment réévaluée, actualisée et mise en œuvre année après année. Le succès de l'initiative 30x30, à laquelle se sont joints 72 pays pour désigner 30 % des océans de la planète comme zones marines protégées d'ici à 2030, constituerait un énorme pas en avant dans cette direction. Mais surveiller et contrôler les activités marines sur des territoires aussi vastes est un défi qui nécessitera des moyens exceptionnels.


Comme on l'a vu dans le cas des récents développements en matière d'énergie renouvelable, les nouvelles technologies peuvent être un outil bénéfique pour la conservation .Whale Seeker La mission de la Commission européenne est d'élargir le goulot d'étranglement de l'analyse des photos aériennes et satellitaires pour le suivi à long terme des baleines sur de vastes territoires. L'objectif est de pouvoir mesurer, suivre et quantifier les populations de baleines rapidement et en continu, ce qui facilitera le suivi et l'application de la législation dans les aires marines protégées. l'application de la législation dans les zones marines protégées et la prise de décision éclairée par toutes les parties prenantes des industries marines. Nous espérons ainsi être des agents de changement positif dans le défi mondial que représente la conservation de toutes les formes de vie océanique, de la plus petite à la plus grande.

コメント


bottom of page